Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bazar de Jonathan

Le Bazar de Jonathan

Des parcs, du Disney, des idées, du bordel, de la poésie, des amis, des infos et du pâté.

J'ai testé pour vous... La Paris Games Week

Oui, le salon est fini depuis maintenant 15jours mais j'avais envie de faire un petit post dessus. De laisser une petite trace parce que tout de même c'était la première fois que j'y allais.

J'avais entendu tannnnt de mal de ce salon, j'avais lu des articles ravageurs, entendu parler de problèmes, ect ect ect. Il fallait que je juge par moi-même

Il se trouve que des amis a moi souhaitaient s'y rendre, j'ai naturellement discrètement rejoint le cortège et plonger dans l'univers parisien qui change radicalement de mes petites habitudes de ma campagne

Bref Dimanche 2 Novembre, 5h00 du matin départ

10h00 Arrivée dans le parking porte de Versailles, première mauvaise surprise, les tarifs exorbitants du parking du parc expo : 27€ la journée, moi qui me plaignais déja des 15€ de Disneyland Paris, la j'étais ravi

Ensuite on a tourné,tourné,tourné, tourné encore et encore dans l'espoir de trouver une place de parking... Pas moins de 6 étages pour trouver enfin une place libre pour notre petite clio

Mais nous étions enfin arrivé et c'est ça qui compte !!!

1ere impression en sortant du parking et en voyant la lumière du jour : AHHHHHHHH

 

Nous avons essayé de nous faufiler jusqu'a l'entrée ou des affiches géantes publicitaires attirait notre regard. LE NOUVEAU CALL OF DUTY !!! (autour de moi des jeunes enfants en parlait, des adultes déguisés en Mario & Luigi aussi)

 

Mais ça y est nous y étions !!! Je n'avais jamais fait de salons Jeux Vidéos avant et pour une première je fut assez secoué on va dire

A peine rentré,j'eu le reflexe de récupérer un plan du salon, une jeune hotesse m'a offert une jolie canette de Coca Cola Zéro (Voilouuu placement de produit fait)

Et ça y'est nous étions a l'intérieur... Perdu devant un stand d'Occulus Rift ou la file d'attente pour essayer le casque de réalité virtuelle dépassait déja 1h et perdu devant la grande scène de la coupe du monde de jeux vidéo ou s'apprétait a jouer la finale de Call Of Duty avec la Team Vitality (vous ne les connaissez pas ??? Moi non plus je vous rassure mais ils sont assez connus et ont terminés 1er a pas mal de compétitions européennes)

BREEEEF ne perdons pas de temps et commençons a visiter

Passé le premier couloir, on déboule dans la salle principale : explosion de lumières, de couleurs, et de décibels. Les animateurs des stands à droite et à gauche s'époumonent pour gueuler le nom de leur console ou de leur jeu. Le stand de Nintendo attire tout de suite le regard à l'entrée de la salle principale. La foule se presse autour des bornes de test. Pas moins de vingt mètres de queue pour pouvoir jouer à Super Smash Bros Wii U, prévu pour décembre prochain.

Très vite on remarque que les visiteurs se balade avec une drôle de casquette sur la tête, IL ME LA FAUT !!!

Je pars a l'assault de tous les stands pour essayer de trouver ce cadeau, au détriment de mon groupe... Il faut absolument que je les lache, de toutes façons ils veulent jouer a Call of Duty alors que moi je n'aime pas ça

En essayant de trouver ma casquette je croise trois jeunes de 15ans qui se crient dessus. Non ils ne se disputent pas, c'est l'unique moyen de se faire entendre ici... « Les mecs, qu'est-ce qu'on fait en premier ? – Je sais pas, y a trop de trucs ! » Ils semblent perdus, un peu comme moi qui tourne et tourne en ayant l'impression de tourner autour du même stand depuis 20min

11h30 : J'AI MA CASQUETTE !!! et j'ai aussi réussi a récuperer une coiffe Naruto

Maintenant que ma mission casquette était éffectué, que faire dans le salon sachant que j'avais perdu mes amis une demie heure plus tôt. Effectivement, je pouvais tester un jeu, mais lequel ? Des dizaines font envie (Super Smash Bros Wii U, Far Cry 4, Dead Island 2, Evolve, Call Of Duty Avanced Warfare, ou encore Assasin's Creed Unity...) mais la longueur des files d'attente est rédhibitoire. On tente bien de trouver un stand moins bondé mais c'est peine perdue. Même pour les jeux moins populaires, au moins une demi-heure de patience est requise.

J'en profite pour me prendre en photo avec quelques personnages présents tels que Mario, Luigi, Pikachu (ce dernier m'aura feinté en partant alors que c'était mon tour)

12h00. L'animateur de Fifa 15 fait son travail avec motivation. Il crie, hurle et encourage plus que de raison. « Y a pas hors-jeu, vas-y ! » Même en s'éloignant de plusieurs dizaines de mètres, on continue de l'entendre s'époumoner.

12h30. Un jeune homme d'environ 13 ans proche de moi ne sait pas où donner de la tête. Il regarde en l'air et aperçoit le stand du youtubeur Cyprien. Il s'écrie : « Oh, il y a Cyprien ! » Soudain il court, bouscule pour se frayer un chemin, sous les cris de son père, qui le somme de revenir près de lui.

12h40. Sur les bancs, aux quatre coins du salon, nottament au niveau du social Corner plusieurs parents venus accompagner leurs enfants se reposent. Tous paraissent exténués, la tête dans les mains ou les yeux écarquillés sur un univers qu'ils semblent découvrir.

A une trentaine de mètres de là, le speaker de Just Dance 2015 annonce en hurlant la prochaine chanson : Happy, de Pharrell Williams, déclenchant immédiatement l'hystérie des jeunes amassés autour de la scène. L'animateur cool et branché invite les gens a danser sur scène en échange de cadeaux au couleurs du jeux. Il nous invite a faire le plus de bruit possible afin qu'il balance + de cadeaux dans la foule massé devant la scène.

L'espace d'un instant seul, sérré au millieu de cette foule de jeunes en délires, te poussant pour attraper une paire de lunettes en plastique. Je me suis senti comme un troupeau d'affamés se créppant le chignon pour un bout de viande. Tout le monde est indivualiste, seul l'instinct de survie compte et c'est chacun pour sa gueule. J'avais une paire de lunettes que l'on m'a littéralement arrachés/cassés des mains

13h00. Au stand Activision, pour tester le prochain Call of Duty, il faut se mettre au bout de la queue en forme de carré tout autour du stand. Comptez pas moins de deux heures pour pouvoir poser vos mains sur la manette pour espérer jouer 5min du nouveau jeu. C'est en tout cas ce qu'indique le panneau posé non loin des derniers de la file. A un virage non surveillé, deux jeunes se précipitent sous le cordon. Ils sont passés. Heureux, ils ont évité au moins une heure de queue. Dans la file d'attente, certains n'ont rien vu. Les autres froncent les sourcils et grincent des dents.

Aux premiers rangs de ceux qui attendent, une bande de copains s'agite. Ils ont entre 9 et 11 ans. Devant eux, un écran diffuse la bande-annonce du jeu et s'achève avec la notation « Pegi 18 » sous les yeux du vigile qui ne semble y prêter aucune attention.

15h00 Des jeunes se mettent à courir sans raison apparente. On court à vive allure dans les allées bondées du salon, frôlant les uns, bousculant carrément les autres. Arrivée au stand Playstation. Un père de famille qui tient la main de son fils au milieu d'une foule compacte a l'explication : apparemment, Cyprien et Squeezie arrivent.  Beaucoup de jeunes portent le tee shirt au nom de l'émission "Cyprien Gaming" vendu 19€

Sur scène, le speaker sait comment motiver la foule. « Les amis, lâchez-vous ! » hurle-t-il. Aussitôt les mains se lèvent, les jeunes sautent en l'air pour attraper au vol les tee-shirts, perruque lançés par des hôtesses. toujours avec cet esprit individualiste et égoiste, devant la scène un jeune handicapé en fauteuil se fait bousculer. Moi me trouvant devant la scène, je me sens compacté

C'est trop pour moi, après delongues minutes d'attente pour voir les 2 starlettes du net, je me résigne a quitter cette foule sous peine de me voir écrasé ou pire de faire un malaise tellement la chaleur est rude. Cependant quitter une foule compacte n'est guère chose simple... Il m'a fallu 5min a bousculer des personnes me bousculant pour avancer dans ce troupeau

Imaginez Mufasa au millieu du troupeau de gnous dans le canyon... Et beh voila mon état

16h00 Au hasard d'un stand, je retrouve mes amis  « Ben t'étais où ? » « Je me suis perdu, j'ai essayé d'appeler mais tu réponds jamais aussi... »

16h10 :  Près du stand consacré à la plateforme de vidéos en direct Twitch, une foule calme admire un match de League of Legends retransmis sur écran géant. Un peu en hauteur, deux hommes commentent l'action à l'écran avec un débit équivalent à ceux des meilleurs commentateurs de football espagnols. Mais cependant impossibled'avancer un épais mur de spectateurs assis déborde de tous les cotés. Assis a même les allées empèchant la circulation

16h30. On ne compte même plus ceux qui s'affalent, parfois à même le sol, épuisés, le regard vide, la goutte au front. La chaleur, le bruit perpétuel et les innombrables bousculades ont tôt fait d'épuiser même les plus téméraires, moi y compris. Certains, les yeux fermés, semblent au bord de l'épuisement physique.

Je n'ai qu'une hate, pousser mes amis a partir au plus vit. Ils auront cette idée a me proposer avant que je leur propose

Sur le chemin de la sortie nous passons devant un stand où s'affrontent plusieurs joueurs sur Split Second Velocity, un jeu de course. Le speaker motive les troupes à coups de blagues plus ou moins bien choisies. « Le problème des filles, c'est que quand elles jouent on a l'impression qu'elles passent le permis. Tout à l'heure, il y en a une qui m'a demandé qu'elle était la touche pour mettre le clignotant ! »

16h45. Petit tour à une boutique souvenir avant le grand départ. Un bracelet Call of Duty à 10 euros, un bonnet Gears of War à 15 euros, le porte-clé Zelda à 10 euros et le tee-shirt Mario à 20 euros. Ça se vend vraiment ? Apparement oui puisque de nombreuses personnes en portent... Allez sur internet les gens, vous acheterez ceci moins cher que sur ce salon

17h00 : DE L'AIR FRAIS !!! DE L'ESPACE !!! Je n'ai jamais été aussi content de partir d'un endroit

Au final, la Paris Games Week est un superbe endroit ou nous pouvons voir de superbes cosplays (dédicace a la jolie blondinette aux pointes roses avec qui j'ai discuté, si elle passe sur le blog, fait un petit signe ^^)

L'année prochaine j'y retournerais surement l'an prochain.  La Paris Games Week, c'est sympa mais c'est exténuant. Note pour la prochaine fois : décider à l'avance quels sont les jeux qui m'intéressent pour tracer un cheminement, monter un emploi du temps a l'avance (stands, conférences, tournois, ...) et ainsi éviter d'errer pendant des heures sans but. Malgré tout, l'ambiance jeune et individualiste vaut le détour. Et puis on voit les jeux sur des écrans géants, à défaut d'y jouer. Petite conseil : allez-y entre amis, décidez à l'avance quoi faire et quels stands visiter et vous passerez un très bon moment.

 

BONUS : L'intéractivité du salon avec Twitter... C'est un point positif que j'ai pu remarquer,malgré l'absence récurrente de réseau 4G Bouygues Telecom sur mon S4 durant ma journée, ce sont pas moins de 10 concours que j'ai pu lister via des Hashtags (Xbox One offrant une Xbox, Sony offrant des jeux, la manette customisé PGW, ...) . Notons aussi les nombreux concours mis en places en prenant des Selfies avec des personnes en particulier (Dead Island 2 qui offrait des cadeaux aux 10ers ayant pris une Selfie avec les 3 zombies)

J'ai testé pour vous... La Paris Games Week

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sara 22/08/2016 16:05

J’ai aussi eu la chance d’assister à la Paris Games Week et ce fût une expérience mémorable. Mais, je dois avouer que j’ai eu du mal à me garer également.

tony 24/10/2015 16:53

le parking est t-il facile a trouver ?