Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bazar de Jonathan

Le Bazar de Jonathan

Des parcs, du Disney, des idées, du bordel, de la poésie, des amis, des infos et du pâté.

Festival Adaptations 2016 - Il était une fois en Amérique

Festival Adaptations 2016 - Il était une fois en Amérique
Festival Adaptations 2016 - Il était une fois en Amérique

10 jours de festival de cinéma a Cholet, c'est l'occasion pour moi aussi de vous faire découvrir de nombreux films sur mon blog (non ceci n'est pas une pub pour le festival, c'est juste une semaine thémathique en marge du festival #PasCannes de mes amis Bloggeurs parisiens)

Un festival resté fidèle à l'idée de départ : faire (re) découvrir au public des films inspirés d'une œuvre littéraire. Mais Adaptations est devenu bien plus que ça, avec un programme qui fait la part belle aux rencontres et aux animations.

Avant-premières, conférences, animations pour enfants, nuits au cinéma et même bande-son originale, rencontre avec réalisateurs/acteurs : le programme est chargé.

Pendant 10 jours, je vais vous faire découvrir les films de ce festival, pour + d'informations je vous laisse les liens vers le site du festival (juste la), le site de la ville de Cholet (juste la) et sur ce je vous souhaite un bon festival

Festival Adaptations 2016 - Il était une fois en Amérique

Réalisé par Sergio Leone (1984)
Avec Robert De Niro, James Woods, Elizabeth McGovern
Genre : Drame, Policier
Nationalité : Américain 
Durée : 4h11

Il était une fois deux truands juifs, Max et Noodles, liés par un pacte d'éternelle amitié. Débutant au début du siècle par de fructueux trafics dans le ghetto de New York, ils voient leurs chemins se séparer, lorsque Noodles se retrouve durant quelques années derrière les barreaux, puis se recouper en pleine période de prohibition, dans les années vingt. Jusqu'au jour où la trahison les sépare à nouveau

Adapté de "The Hoods" d’Harry Grey

Cela faisait longtemps que je voulais voir ce film, mais, et ne me l'explique pas vraiment, j'ai retardé l'échéance de plus en plus, en attendant le moment où je n'en pourrai plus d'attendre et que je ne puisse pas voir un autre film que "Il était une fois en Amérique". Mais, ce faisant, je risquais d'être déçu, après tout le temps que j'ai attendu pour voir ce film, après tout le bien qu'on m'a dit sur celui-ci, vous ne pouvez pas imaginer les espoirs que je portais en ce film! Je pensais passer un moment inoubliable, je pensais que ce film allait entrer dans le classement très fermé de mes films préférés... Eh bien c'est le cas! Le film dure presque quatre heures, mais c'est encore trop court! La meilleure partie, et il n'y a absolument aucun doutes là dessus, c'est celle durant laquelle Noodles et les autres sont enfants... Quelle poésie, quelles images, quelle photographie, quelle musique, quel scénario, quels acteurs,... Et ça, ça vaut pour tout le film, pas seulement pour cette partie. Mais si je ne devais retenir qu'une seule scène du film, ça serait le plan large sur le groupe d'enfants heureux déambulants dans les rues de New-York, puis à un moment, le plus jeune se détache du groupe et esquisse quelques pas de danse.C'est juste fabuleux! Et, en plus d'avoir un scénario en béton, Sergio Leone réussit tout de même à nous faire douter de ce que l'on a vu durant 3h30, après une scène finale ambigüe... Je ne m'y attendais pas du tout! La notion de rêve ou de vison est très rare dans ce genre de film, et je pense que ça donne une dimension encore plus énorme à ce Chef d'Oeuvre. Je ne m'étendrais pas plus sur ce film, parce que si je commence à explique tout ce que j'ai ressenti, tout ce que j'ai pensé du film, on en a pour la nuit! Je terminerais tout simplement en disant que Sergio Leone signe ici un des film les plus beau, touchant, intriguant et parfait de tout les temps! A voir et à revoir, ne craignez surtout pas la longueur du film, on ne s'ennuie jamais!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article