Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Bazar de Jonathan

Le Bazar de Jonathan

Des parcs, du Disney, des idées, du bordel, de la poésie, des amis, des infos et du pâté.

J'ai testé pour vous... La Belle et la Bête

Si d'habitude on me traite de bisounours parce que je fais souvent des critiques élogieuses (ou presque), rassurez-vous, celle ci va équilibrer rapidement la balance. Déçu... C'est le mot qui résume bien mon sentiment en sortant de la projection de "La Belle et la bête", le dernier film de Christophe Gans avec Vincent Cassel et Léa Seydoux... Je suis parti sans apriori, j'avoue que la bande-annonce ne m'avait pas plus séduit que ça mais la curiosité l'a emporté car personnellement j'adore ce conte, ce Disney, le film avec Jean Marais et surtouuuuuut la comédie musicale actuellement au théatre Mogador a Paris. Mais après 2h de film, l'adaptation de Christophe Gans n'a rempli AUCUNE de mes 4 attentes pour un tel film... Retour en détails sur cette déception vraiment très décevante !

1. L'univers

Dans un film, j'attends toujours un univers qui nous emporte, des décors qui font rêver, c'est donc le premier point que je vais traiter dans le film...

L'avantage avec cette histoire c'est qu'on la connais tous plus ou moins en détails : un prince subit une malédiction à cause de sa "méchanceté", il est transformé en bête et seul l'amour pourra le faire redevenir humain. De l'autre côté, une fille de marchand échange se sacrifie pour sauver son père de la bête et vient habiter avec lui dans son château. S'en suit alors la naissance d'une histoire d'amour, puis elle le sauve. Voilà, pas de gros spoiler en vue, c'est comme si je vous disais qu'à la fin de Titanic, le bateau coule.

Donc on attendait d'abord une mise en situation des personnages : qui est Belle, son père et comment le Prince est devenu une bête. Malheureusement, on rame pendant au moins 40 longues minutes si ce n'est plus, avant d'en arriver au sacrifice de Belle. Trop d'informations sur ses frères et soeurs, la perte de leur argent, leur exil à la campagne etc... On s'ennui déjà sur des "détails" qui sont peu attractifs.

Ensuite, on attendait des décors et des costumes : là le contrat est rempli ! Les robes de Belle sont superbes et digne de la fortune du Prince. Les autres costumes sont correct et ne détonnent pas donc aucun souci. Quant aux décors, bien que jolis et très détaillés, je les ai trouvé un peu trop "fond vert/fond bleu", trop d'ajouts par ordinateur... et si ce n'est pas le cas, c'est clairement l'effet que ça donnait. 

2. Le jeu des acteurs

Ah, les acteurs ! J'en citerais 4 : Léa Seydoux (Belle), Vincent Cassel (la bête, Prince), André Dussolier (le père de Belle) et Audrey Lamy (une des soeurs de Belle). 4 excellents acteurs cependant TOUS m'ont déçu...

> Léa Seydoux est quasiment mono-expression pendant tout le film, je n'ai vu qu'un soupçon de peur pendant quelques secondes à un moment mais rien d'autre et c'est probablement ce qui m'a le plus déçue. Belle est censée être battante, romantique, forte, passionnée, très vivante, un brin provocatrice mais en aucun cas coincée du cul et silencieuse...

> André Dussolier est un grand acteur français mais là... que se passe-t'il ? D'abord un marchand puissant qui perd toute sa fortune et se retrouve désormais pauvre... j'attends toujours de me sentir mal pour lui et d'avoir pitié de lui car ça n'a pas crevé l'écran. Quand à son amour pour sa fille préférée, à part 2 bisous sur le front et une voix off qui nous dit "Belle est sa fille préférée", ça ne vous fait pas dire de "oh, c'est mignon l'amour d'un père". Même lorsque Belle se sacrifie, on voit à peine sa réaction...

> Audrey Lamy : là je dis non ! J'aime énormément cette comédienne. Drôle, étonnante, plein de potentiel, jouant une des soeurs cul-serré de Belle, elle pouvait se faire plaisir. Mais là, on la retrouve en petite hystérique déjà vue mille fois dans "Scènes de ménage"  Déception de la voir dans un rôle qui ne la change pas de d'habitude.

> Vincent Cassel, notre bête, notre Prince. J'avoue qu'il est difficile d'imaginer un autre acteur jouer ces deux facettes mais à part quelques minutes (précieuses) où on le voit en Prince (logique c'est la Belle et la BETE, pas "et le PRINCE") où on peut admirer son charisme et son vrai jeu d'acteur, le reste sera aussi une déception. A l'instar du maquillage de Jean Marais, son masque de bête a été entièrement fait en post-production (par ordinateur) et malheureusement... ça se voit beaucoup ! Et s'en est même glauque. La bouche m'a énormément gêné, malsaine, mal faite, cassant toute expression de l'acteur. Et puisqu'on voit rarement ses yeux (alors que c'est la seule chose que le Prince a normalement gardé en devenant bête), on ne peut pas se rattraper sur les regards... Bien dommage !

 

3. L'histoire d'amour

On est bien d'accord que le coeur même de ce conte est une histoire d'amour non ? Entre une Belle et une bête ? Bon alors... OU EST MON HISTOIRE D'AMOUR ? Que la bête tombe amoureux de la Belle au bout de 10 secondes, ça c'est évident, même un peu trop : ok on comprend qu'il est tout seul et qu'elle est l'unique chance qu'il s'en sorte mais bon, quand même, maîtrise toi mon gars ! Par contre, que Belle tombe amoureuse de la bête, alors là, j'attends toujours de voir les sentiments et les expressions. 

Je voulais du rêve, de l'angoisse, des sentiments naissants, du respect, de la tendresse... et je n'ai RIEN ! Même avec beaucoup de concentration, je n'ai vu aucune évolution dans le rôle de Belle et de l'histoire d'amour.

Dès le début, Belle fera la fille forte qui se méfie à peine de la bête et qui le provoque. Dès le début, la bête imposera sa grosse voix en lui disant "vous êtes ma prisonnière, vous ne m'impressionnez pas". Mais à part une petite larme de la part de Belle et une phrase "Si vous ne revenez pas, j'en mourrais" de la part de la bête, il n'y a AUCUNE émotions entre les deux...

4. La bande originale

Bon ben... inexistante. Je n'ai rien entendu qui m'ait fait frissonner, tendre l'oreille ou me dire "ah tiens, je vais la chercher sur Itunes ou Spotify en sortant". 

A savoir que la chanson du générique de fin est interprétée par Yoann Fréget, le gagnant de The Voice 2, mais là encore, ce titre ne m'a tiré aucune émotion...

 

Note finale : 2/10 (en encore je suis généreux pour un tel bousin)

 

Bref, vous l'avez compris, je n'ai pas aimé, j'ai même été très déçu. Cela m'a donné envie de revoir le dessin animé de Disney dès la sortie afin d'avoir amour, joie et frissons liés à cette histoire. Mais en sortant de la projection, j'entendais beaucoup de débat : certains criaient presque au génie artistique et la direction d'acteur tandis que d'autres pensaient comme moi et étaient même plus virulents... Comme quoi, les goûts et les couleurs ;-)

 

PS : Dire que je vais devoir me retaper la diffusion de ce film avec ma classe >< Je peux aller me pendre

J'ai testé pour vous... La Belle et la Bête

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article